Bougez-vous ! activez votre énergie en vue de l’hiver !

2 outils fondamentaux pour garder (ou récupérer) votre énergie dès cet automne en vue de l’hiver.

Cette fois ci, c’est décidé, l’hiver ne vous gagnera pas ! Dans nos contrées, particulièrement dans le nord, l’hiver ressemble à une longue enfilade de semaines grisâtres aux cieux voilés interminables ! froid pénétrant, peu de lumières, soleil rare, comment lutter contre la grisaille et garder une énergie ensoleillée en vous durant plus de 3 mois ?

D’abord BOUGEZ VOUS, au maximum, plus on bouge, mieux on se sent. On est TOUJOURS mieux après avoir fait de l’exercice physique qu’avant, même si on se sent épuisé, faites le test. Ne soyez pas trop indulgent avec vous mêmes, ne vous écoutez pas trop, car notre mental est certes très malin mais il est aussi très paresseux et vous empêche parfois de voir ce qui est le mieux pour vous, ne l’écoutez pas ! Que faisaient les chinois aux temps anciens au réveil ? ils se tapaient gaiement chaque membre, et ce bien fortement, afin de réveiller le corps. Plus le corps bouge, mieux il se porte !

Côté yoga et hygiène de vie, voici mes recommandations :

les asanas (postures) sont le 1er outil à utiliser ; ils agissent au niveau du corps physique, permettant d’acquérir une bonne tenue, un bon socle, une bonne colonne vertébrale (ou la rétablir) et c’est important car la colonne soutient tous nos organes et enfin d’obtenir la conscience de notre propre corps physique.

Au niveau des asanas, on va privilégier les postures debout qui donnent de l’énergie :

– Tadasana, l’arbre va donner de l’énergie. Tadasana c’est s’élever vers le soleil et amener l’énergie vitale en soi. De plus tadasana stimule la capacité ventilatoire et va donc renforcer l’organisme pour lutter contre les infections rhinopharyngées et pulmonaires de l’hiver !

– Trikonasana, les triangles eux vont huiler toutes les articulations qui ont tendance à se dessécher avec le temps et le froid, ils augmentent aussi la capacité ventilatoire et respiratoire chassant ainsi toutes les impuretés de l’hiver qui voudraient se nicher par là…

– Virabhadrasana, la posture du héros, idéale, faire ses 3 versions : la classique, celle avec ouverture des bras sur les côtés et la dernière, penché en avant, mains jointes, une jambe levée. Cette posture remonte l’énergie dans le corps, huile les articulations, donne du coeur à l’ouvrage, rend courageux et empêche la dépression… what else ?

– les postures sur le ventre avec mouvements de bras (cobra, sauterelle etc) vont vous défatiguer, vous régénérer et activer le feu (pitta) dans le corps donc donner de l’énergie.

Toutes ces postures devront être prises avec une grande attention sur l’inspiration et au maximum avec des rétentions poumons pleins de 4 à 6 secondes selon votre niveau en yoga. Pour donner de l’énergie à cette pratique, focalisez votre attention sur l’inspiration et les rétentions poumons pleins ainsi l’effet énergisant (brahmana) sera optimum. Et bien sûr comme ce genre de respirations sur les postures est très énergisante, pratiquez cela le matin.

 

Au niveau du pranayama, comme pour les postures on va se focaliser sur l’inspiration et les rétentions en poumons pleins. En effet l’apnée poumons pleins augmente l’énergie ; cela va donner une sensation agréable qui va vous dynamiser. Pour une bonne inspiration il est important avant d’avoir bien expiré ; l’allongement de l’inspiration, en douceur, va aussi apaiser la nervosité. Attention le pranayama doit être enseigné par un professeur. Il y a aussi beaucoup de contre-indications à certains pranayamas donc restez toujours dans le JUSTE MILIEU.

Faites Annuloma-ujjai par exemple (inspire 2 narines, expire par la gauche avec la narine droite fermée, réinspire par les 2 narines puis expire par la narine droite avec la narine gauche fermée puis recommencez) en faisant de longues inspirations et des rétentions de 4 secondes poumons pleins (6 si vous êtes coutumiers du pranayama).

Pour l’hiver, Surya bhedana (le pranayama solaire) sera particulièrement recommandé : fermez la narine gauche et inspirez par la narine droite. Expirez soit par la narine gauche (la narine droite étant alors fermée) soit par les deux narines, puis recommencez en inspirant toujours par la narine droite. N’hésitez pas à rester 4 secondes en poumons pleins (6 si vous êtes coutumiers du pranayama). Ce pranayama donne de l’énergie, de la chaleur, de la lumière

Ne dépassez jamais vos capacités en pranayama, soyez progressif et régulier. Sachez aussi que JAMAIS la fréquence cardiaque et artérielle ne doit monter. Si elle monte c’est que vous ne pratiquez pas bien. Voyez alors un professeur.

 

Enfin recommandations générales : soyez attentifs à votre alimentation ! Mangez bien, chaud, cuit, un peu épicé mais pas trop, allégez le dîner, privilégiez les soupes de légumes idéales et qui ne chargeront jamais la zone hépatique. Faites de l’eau de cumin ou de curcuma (voir l’article sur le sujet) qui sont des antibiotiques et des anti-inflammatoires naturels. Mettez en dans votre nourriture.

Enfin il faut savoir que le style de vie est si important pour notre santé ! Ne stressez pas (rien n’est grave finalement….mais c’est un autre sujet), faites vous plaisir, faites des choses que vous aimez.Dormez bien, beaucoup durant ces mois là mais sortez aussi et ayez des contacts amicaux et amoureux !!

 

PRATIQUEZ CHAQUE JOUR DE VOTRE VIE

ET ENJOY !! 

 

Yogie et voyageuse. Tentant la zénitude à tout moment, même en voyage !

Be first to comment