Comment traiter la migraine ?

La migraine est un problème très courant.

Le mot est si courant que les gens qui ont mal à la tête l’associent à une migraine.

Il y a beaucoup de types de maux de tête, plus d’une centaine et un de ces types classiques est la migraine.

Processus classique de la migraine

Avant que la migraine n’arrive, la personne sait que cela va arrive, ça s’appelle les symptômes prodromes. Certains ont des flashs de lumières ou une sensation inhabituelle dans les oreilles, des battements d’un côté. En 30 minutes ou 1h, ces personnes ont un mal de tête, à un seul endroit de la tête, puis l’intensité croit et en quelques minutes, ils ont un mal sévère de la tête d’un côté, puis toute la tête et la douleur devient insupportable.

Ils ne tolèrent ni son ni lumière, ils ont envie d’aller dans une pièce sombre et bander leur tête fermement. Seule l’envie de s’allonger sans aucun mouvement est présente. Cela peut durer plusieurs heures mais parfois 1 à 2 jours… Dans ces phases, les personnes s’endorment avec et se réveillent avec, cela peut aller jusqu’à un vomissement et puis cela s’en va.

Intensité et durée diffèrent. Les épisodes également, chez certains cela sera mensuel, comme parfois chez la femme avant les règles, ou une fois tous les 6 mois ou une fois l’an. Parfois encore une fois par semaine pour les moins chanceux. Fréquence et intensité varient selon la personne.

Quels sont les facteurs aggravant voir déclenchant de la migraine :

  • la chaleur, l’exposition au soleil
  • les lieux avec beaucoup de monde
  • trop de stimulation sensorielle, trop de lumière (exemple la lumière d’ordinateur), trop de sons,
  • parfois après le chocolat ou le fromage
  • avant / pendant les règles
  • le stress, les contrariétés, mauvaise nuit de sommeil

A propos des migraines chez la femme :

Le yoga nous enseigne que la migraine est d’ordre 80% psychologique et 20% physique…

Oui, les femmes sont plus affectées que les hommes spécialement quand la mère a des migraines, les enfants tendent à développer assez tôt dans leur vie, pendant la scolarité, les jours d’école.

En tant que mère migraineuse, ne montrez aucune réaction face à votre fille… attendez qu’elle soit partie à l’école pour vous coucher, car si l’enfant voit sa mère souffrir, elle apprend ce comportement, cette réaction. C’est un message du yoga très important à connaître pour l’éducation et la santé de vos enfants ; pour la santé de nos enfants, nous ne devrions jamais montrer aucune souffrance devant eux. Certes facile à dire, moins facile à faire…

Avant les règles, chez la femme, c’est assez courant, et idéalement il ne faudrait pas le montrer en face de nos filles. Ce comportement aussi, les fillettes l’apprennent et le reproduisent. Oui les migraines peuvent être apprises par imitation.

Le coté gauche est particulièrement associé aux fonctions hormonales, endocrines et reproductives.

A partir de 12, 13, 14 ans les jeunes filles peuvent avoir très tôt ces manifestations.

 

Que peut-on faire côté yogathérapie ?

En période de crise

Quand on sent que cela arrive, il faut se mettre dans une pièce noire, les bras en croix, la tête légèrement en arrière et se concentrer sur vos respirations, et particulièrement sur vos expirations que l’on cherchera à allonger doucement. Mettre un gant de toilettes froid sur le front possible (en Italie on dit qu’il faut mettre une patate quand nos grand-mères préconisaient aussi un bain de siège froid ! A vos bidets !!). Ou en visualisation on peut tenter une méditation sur la neige, la glace, les icebergs, le grand froid, le grand blanc…

En dehors d’une crise

Il faut faire un travail sur la nuque et le haut du dos à partir d’asanas. Pratiquer de façon relax, reposer l’ensemble de la constitution. Eviter des flexions en avant et utiliser le son et de longues expirations dans vos pratiques.

Les torsions conviendront bien ainsi qu’Apanasa LA posture du migraineux ainsi que dvipada pitham avec un mouvement d’un bras (un seul bras à la fois) pour agir sur la nuque. Ce travail doux sur la mobilisation de la nuque est important.

Une bonne technique de relaxation à faire tous les soirs en détendant cette partie de la nuque et haut du dos. Car le stress peut s’accumuler là. A faire le soir après l’école ou le travail avec un bandeau sur les yeux pour une détente totale.

Au niveau du pranayama, sitali palming est une bonne solution. Sitali convient également pratiqué avec cakravakasana sans compression de l’abdomen.

 

Demandez à votre professeur une pratique adaptée, nous sommes tous des cas différents. Pratiquez 3 à 4 mois matin et soir pour avoir des résultats à long terme.

Identifiez les facteurs aggravants, faites-en une liste, collez-la sur votre mur et fuyez-les ! Et pratiquez !!

 

YOGA is intense,incessant and perfect ACTION.  

Yogie et voyageuse. Tentant la zénitude à tout moment, même en voyage !

Be first to comment