Le yoga ou l’auberge espagnole

Isabelle Busson, mon professeur de yoga depuis bientôt 15 ans, vient de me léguer, pour cause de besoin urgent d’allégement, une partie de ses livres sur le yoga. Dans cette valise à trésors, tout un stock d’anciens magazines de l’excellent « Infos Yoga » ; dans un numéro de 2007, je tombe sur un édito de Marguerite Aflallo, enseignante à Toulouse dont je voudrai partager le passage suivant :

« Y aurait-il dans le yoga quelque chose de « l’auberge espagnole » ? où on ne trouve que ce qu’on y apporte soi même ? Y aurait-il dans cette discipline une magie qui fait que chacun va y découvrir et développer ce qu’il cherche vraiment dans l’existence et surtout ce qu’il est prêt à y investir lui même ?

Celui qui ne veut pas aller au delà du simple maintien physique et respiratoire trouvera très facilement ce qu’il cherche.

Celui qui est en qûete d’un « maître à penser » qui lui dise quel dentifrice utiliser et comment gérer sa vie de couple, mettra tout aussi aisément la main dessus.

Celui qui pense, en plan de carrière, faire le tour de la question en un ou deux ans pour pouvoir, une fois le yoga méthodiquement dominé, passer ensuite à quelque chose de plus sérieux, de plus spirituel en somme, trouvera ce qu’il cherche, ni plus ni moins.

Celui qui est attiré par les cours d’un de ces profs « tendance » dont il suffit de citer le nom (mieux encore seulement le prénom) dans les dîners en ville, à condition d’y mettre le prix, bien sûr, le trouvera sans problèmes.

Enfin si on continue à ne rien chercher du tout mais en s’accrochant à la posture, à la joie de respirer, de bouger, de sentir son corps vivant, de l’habiter…de faire son quotidien de quelques enseignements….. alors la nourriture sera là, permanente, toujours fraîche et renouvelée.

Et nous pourrons aller sur notre chemin, d’auberge en auberge, notre sac à provisions sera toujours plein à ras bord. »

Voilà une bonne définition du yoga ! A méditer

 

Yogie et voyageuse. Tentant la zénitude à tout moment, même en voyage !

Be first to comment