L’hypertension et le yoga

Maladie de plus en plus fréquente et affectant les individus de plus en plus jeunes (stress ?), voilà enfin une pathologie pour laquelle la médecine allopathique reconnait les bienfaits et l’efficacité du yoga. Alleluia !

L’hypertension, c’est le problème, est une maladie silencieuse, sans trop de symptômes (parfois vertiges, maux de tête, mouches devant les yeux) c’est pourquoi elle est très dangereuse, on peut vivre avec des années et pendant ce temps, cumulé à certains facteurs aggravants, elle s’est attaqué aux organes cibles !

La cause exacte de l’hypertension (exceptée l’hypertension due à des problèmes rénaux ou endocriniens) est assez inconnue en revanche on connait les facteurs aggravants et on sait que cela détériore ces 4 organes cibles sur la durée : le coeur, le cerveau, les yeux, les reins.

Le yoga va s’occuper de la protection de ces organes cibles mais avant la personne doit s’atteler à réduire les facteurs aggravants à propos de 2 sujets :

1- Changer certaines habitudes de vie, en yoga c’est ce qu’on appelle « vihara » le style de vie

2- Modifier « ahara » en sanskrit, l’alimentation.

Réduire les facteurs aggravants 

Les facteurs aggravants de l’hypertension sont :

  1. l’obésité,
  2. un mode de vie sédentaire,
  3. certaines nourritures comme le sel, l’huile cuite,
  4. l’alcool et le tabac,
  5. le stress,
  6. le diabète,
  7. chercher du côté de l’hérédité avec complications (crise cardiaque, avc…), si c’est le cas redoubler d’attentions assez jeune

 

Le yoga va s’occuper de protéger les organes cible. Tant que ces organes sont protégés par une pratique régulière, ca ne se développera pas (ce qui ne veut pas dire de ne pas faire de contrôle parce que vous faites du yoga !!!)

Il y a une pathologie commune à tous ces problèmes. Cela s’appelle l’athérosclérose qui va boucher peu à peu les artères médianes. Voilà pourquoi les problèmes se développent :

– au niveau du cœur, ischémie, angine de poitrine ou crise cardiaque

– au niveau du cerveau, attaque transitoire, Avc avec hémiplégie.

– au niveau des yeux on a une rétinopathie et cela peut aller jusqu’à la cécité

– au niveau des reins il y a une sécrétion d’albumine, puis on arrive à une insuffisance rénale. Donc on a vu comment protéger, cœur, cerveau, yeux.

Pour (beaucoup !!!) résumer, qu’arrive t il à cause de ce blocage à l’organe nourri par cette artère ? il y a réduction de l’oxygène.

 

Thérapie en yoga : on va renverser cette situation. Avec ces 3 éléments, ahara, vihara, yoga, on peut enlever ces blocages.

Déjà au niveau de ahana, la nourriture, on supprime le sel et l’huile ainsi que la quantité de nourriture. On devrait juste manger quand on a faim. Et quand on a envie d’en prendre un peu plus, c’est le moment d’arrêter.

Coté Vihara : le mode de vie, on commence à marcher et ce, de plus en plus, de manière graduelle.Et/ou on se met à la natation. Dans les 2 cas on augmente progressivement et le temps de pratique et l’intensité.

Côté yoga : à cause du blocage, le cœur est sous stress et travaille beaucoup plus, donc le professeur de yoga va chercher à donner des postures et des respirations en vue d’améliorer la fonction de prana, ouvrir puis éliminer les déchets donc améliorer la fonction de samana.

En effet pour éliminer ces déchets et réduire la pathologie c’est la zone de samana (la zone du ventre mais pas du bas ventre) qui nous intéresse. Samana permet de bien faire fonctionner le foie donc la nourriture est bien digérée, toutes les impuretés étant accumulés dans cette zone, on va s’appliquer à s’en débarrasser. Donc en travaillant sur samana et en pratiquant des expirations longues et des rétentions poumons vides, on va améliorer la fonction du foie.

Pour les personnes qui ont déjà été opérées d’un organe touché, on peut utiliser la même technique puisque la pathologie est toujours là. Pareil, il faut travailler sur le prana puis sur l’expiration et la rétention poumons vides.

Si vous êtes concernés par l’hypertension, consultez un yogathérapeute ! et si vous êtes déjà sous traitement ou que vous avez déjà été opéré, le yoga est absolument pour vous aussi !! Au bout de plusieurs semaines/mois, il vous permettra peut être même de réduire votre traitement (ne jamais arrêter son traitement seul évidemment !!!)

 

 

Yogie et voyageuse. Tentant la zénitude à tout moment, même en voyage !

3 Comments

  • Répondre juillet 20, 2015

    Emilie My Happy Yoga

    La yogathérapie… Tout un concept! 🙂 Merci Nathalie de nous donner quelques éclaircissements sur ce que le yoga peut apporter dans certains cas particuliers.

    • Répondre juillet 21, 2015

      Nathalie

      Merci Emilie, merci pour ton blog également 🙂

  • Répondre janvier 24, 2016

    Thierry

    Bonjour.
    Je découvre votre blog le sujet est très intéressant moi qui fait du Cholestérol à gogo, je pratique le Yoga et je marche 1 h / jour. Merci pour votre sujet.

Leave a Reply