Méditons en avion !

Survoler la steppe au Kenya dans un minuscule avion et voir les antilopes courir juste en dessous ,
Planer au nord de l’Australie et voir serpenter ce fleuve au milieu du bush australien dans les tons flamboyants du coucher de soleil,
Survoler les volcans de Java et regarder les volutes sortir des nombreux volcans qui jonchent l’île,
Observer le talon de la botte italienne et sa côte dentellée bordée d’eau turquoise,
Remonter le long de la corne de l’Afrique à la limite de l’océan indien,
Admirer les montagnes d’Iran lorsque revenant d’Asie, le soleil se lève et leur donne une si jolie teinte,
Passer au dessus de la plaine de Pagan en Birmanie, dans la lumière du coucher du soleil illuminant les pagodes dorées émergeant de la brume de chaleur montante,
 

Combien d’heures ai-je ainsi passé le front collé au hublot, subjuguée de survoler cet océan bleu ou cette mer de nuages, quelques heures isolée du monde d’en bas ?

J’aime cette sensation de prendre de la hauteur, cette idée de détachement, l’impression que, grâce à ces 11.000 mètres de hauteur au dessus de notre petite planète bleue si éloigné de mon monde habituel, je comprends mieux ce qui a de l’importance ou pas.

Un voyage en avion c’est s’offrir une méditation de haut vol 10.000 pieds au dessus de la terre !

La distance donnant du recul, on se sent comme désembourbé des problèmes mineurs du quotidien. La terre s’éloigne, on s’installe dans les nuages, un univers ouaté au temps suspendu, doux et calme.

On retrouve cette idée de relativiser dans les yoga sûtras (1.36  Visoka va jyotismati) qui propose de supprimer, écarter, relativiser, prendre de la distance par rapport à la souffrance afin de rester serein et même finir par éprouver le contentement (Santosa, le contentement yoga sutra 2.42). Il ne s’agit pas de se masquer les yeux mais savoir ne pas prendre le grain de sable pour une montagne.

 

Méditez là-dessus pendant un long courrier, profitez de cet espace-temps suspendu. Méditez sur la distance grâce à l’altitude du corps, de l’esprit, prendre de la hauteur, prendre du recul, regarder les problèmes laissés sur terre comme s’ils étaient ridiculement petits, échapper aux lois de la gravitation. Voler, survoler les problèmes, les soucis, s’échapper. Regarder l’univers du cosmos et non de la terre. Observer les étoiles, la nuit noire, la voix lactée. S’apaiser, se calmer, se laisser bercer, se laisser aller.

Enjoy

 

avion 3 avion 4 Cheval Blanc Randheli - Noonu - Maldives Bromo volcano

Yogie et voyageuse. Tentant la zénitude à tout moment, même en voyage !

Be first to comment